La Fraternité en chiffres

Dans un monde où les banquiers sont maîtres, où le capital apatride seul dicte ses volontés, doit-on s’étonner de voir des congrégations religieuses, sacerdotales, s’adonner à la spéculation ? Il est vrai que l’objet de leurs tripotages diffère en ceci que nous ne parlons pas en termes de parts dans une société anonyme ou d’OPA sur une chaîne de distribution, mais en nombre de prêtres ordonnés, de religieux professes, de chapelets récités. Hé, quoi ? Lire la suite …