Notule sur la location du Paradis terrestre

Le lieu où se trouve le Jardin d’Éden est une question qui a beaucoup préoccupé les auteurs ecclésiastiques et les Pères de l’Église et qui fut l’objet de nombreuses controverses à travers les siècles. La tradition n’est donc pas unanime. Les opinions à ce sujet sont si nombreuses et variées qu’il serait trop fastidieux d’en faire ici la recension. Cependant, s’il nous fallait relever quelques éléments récurrents, nous pourrions relater ceux-ci : 1. Le Jardin d’Éden existe Lire la suite …

La Fraternité en chiffres

Dans un monde où les banquiers sont maîtres, où le capital apatride seul dicte ses volontés, doit-on s’étonner de voir des congrégations religieuses, sacerdotales, s’adonner à la spéculation ? Il est vrai que l’objet de leurs tripotages diffère en ceci que nous ne parlons pas en termes de parts dans une société anonyme ou d’OPA sur une chaîne de distribution, mais en nombre de prêtres ordonnés, de religieux professes, de chapelets récités. Hé, quoi ? Lire la suite …

De l’hérésie par Merkelbach, O.P.

Nous souhaitons présenter au lecteur une traduction d’un passage de la Summa theologia moralis du Père Merkelback, O.P., concernant l’hérésie. Des différentes types d’infidélités. Dans le pécheur, l’infidélité peut s’appeler ou apostasie, ou hérésie, ou simple infidélité. L’apostat est celui qui, ayant auparavant reçu la foi du Christ, la rejette totalement ; l’hérétique est celui qui ayant à un certain moment professé avoir reçu la foi du Christ, mais en altère ensuite les dogmes qu’il Lire la suite …

De la langue catholique [première partie]

Qu’entends-je ici par «langue catholique» ? Non bien sûr qu’il y ait une langue catholique comme il y a une langue française ou italienne. J’entends plutôt par langue catholique cet emploi approprié des mots sacrés et noms divins, par lequel on peut certainement reconnaître un vrai chrétien. Pourquoi dire Notre-Seigneur Jésus-Christ plutôt que Jésus ? Pourquoi dire Saint-Sacrifice de la Messe plutôt qu’eucharistie ? Quelle est la différence entre ces deux expressions ? Convient-il de dire Marie pour désigner la Très-Sainte Vierge Marie ? Nous allons aussi tenter de Lire la suite …

Pourquoi le sel dans la liturgie ?

« Vous êtes le sel de la terre. Si le sel s’affadit, avec quoi lui rendra-t-on sa saveur ? » S. Matth., v, 13. Lors du baptême, le ministre impose quelques grins de sel sur la langue du catéchumène, en disant : « Reçois le sel de la sagesse… » Le sel est un condiment visant à réhausser la sapidité d’un aliment. Le sel ne saurait remplacer un aliment ou l’éliminer. Plutôt, le sel suppose un mets dont il va relever Lire la suite …

Symbolisme et signification des cérémonies de la Veillée pascale

Puisque la question nous a été posée, revenons brièvement sur la cérémonie de la bénédiction du cierge pascal, durant la veillée du Samedi-Saint. Les trois derniers jours de la Semaine-Sainte, on éteint les feux dans les églises. Les cérémonies se déroulent dans la pénombre. On peut voir en cela une image de la désertion des apôtres —véritables luminères dans l’Église— durant la passion de Notre-Seigneur Jésus-Christ ; ou encore une allégorie de la nuit dans laquelle était plongée l’humanité jusqu’à la venue du Lire la suite …

Sur la pénitence des animaux à Ninive, par Dom Jean de Monléon

« La pénitence des animaux signifie que, non seulement les hommes raisonnables et cultivés se repentirent de leurs dérèglements, mais l’exemple des rois entraîna les bêtes de somme, ceux qui fortent le fardeau de la vie au jour le jour, sans penser à rien ; les bœufs, ceux qui font valoir les biens de la terre , et les moutons, les êtres simples et dociles. Ils s’abstiennent alors de goputer au fruit défendu, à la saveur Lire la suite …

Sur l’amour du prochain par le R.P. Garrigou-Lagrange

Sur l’amour du prochain, par le R.P. Garrigou-Lagrange, dans Les Trois âges de la vie intérieure : « Aimer surnaturellement le prochain consiste à le regarder avec les yeux de la foi, et dire : “cette personne, de tempérament et de caractère opposés aux miens […] est malgré tout le temple du Saint-Esprit, un membre du Corps mystique de Notre-Seigneur, plus près certainement de son Cœur que moi ; c’est une pierre vivante que Dieu travaille Lire la suite …

La demi-heure romaine

D’aucuns disent : – Ah ! Que la Messe n’est-elle dite plus lentement ? Le temps convenable pour une messe basse est de 30 minutes, excluant bien sûr le mouvement de communion, variant selon l’assistance. On lit dans les Fioretti de Saint Pie X que le Pape de l’encyclique Pascendi disait sa Messe privée en 25 minutes, ce qui peut nous surprendre : mais notons que la Messe privée du Souverain Pontife est une messe basse, sans aucun fidèle, avec Lire la suite …