La Papauté, obstacle à la venue de l’Antéchrist ?

Aux versets 6 & 7 du chapitre ıı de la Seconde Épitre aux Thessaloniciens, l’Apôtre des gentils s’exprime en ces termes :

6. Et vous savez ce qui empêche afin qu’il ne vienne en son temps [parlant de l’Antéchrist].
Et nunc quid detineat scitis, ut reveletur in suo tempore.
κα νν τό κατέκον οδατε, τό ποκαλυφναι ατν ν τ ατο καιρ.

7. Car le mystère d’iniquité est actif déjà attendant seulement que ce qui le retient encore soit mis de côté.
Nam mysterium jam operatur iniquitatis : tantum ut qui tenet nunc, teneat, donec de medio fiat.
τό γάρ μυστήριον δη νεργεται τς νομίας· μόνον κατέχων ρτι ως κ μέσου γένηται.

τό κατέκον et κατέχων sont des substantifs dérivés du verbe κατακλεω, signifiant « enchaîner, emprisonner, contraindre. »

Or le grec, comme le latin, possède trois genres : le masculin, le féminin et le neutre.

τό κατέκον [verset 6] est un substantif neutre singulier, tandis que κατέχων [verset 7] est un masculin singulier.

Or S. Paul parle de « cette chose » qui empêche la venue de l’Antéchrist, comme étant à la fois « neutre » et « masculine. »

On peut donc voir dans l’obstacle qui empêche la venue de l’antéchrist la papauté, qui est à la fois un office ecclésiastique, dont la possession est « morale » [désignée par le genre neutre : τό κατέκον], mais incarnée par une personne humaine [désignée par le genre masculin :  κατέχων].

Remarquons aussi la présence des articles ( et τό). Or les articles grecs n’ont qu’une valeur définie (la valeur indéfinie s’exprimant en grec par l’omission de l’article). Par conséquent, S. Paul semble donc bien ne pas seulement désigné un concept général, mais un objet spécifique.

Autrement dit, S. Paul ne dit pas « et vous savez qu’une certaine chose empêche… » mais bien « ce qui empêche. »

1 thought on “La Papauté, obstacle à la venue de l’Antéchrist ?”

  1. Bien vu M. l’abbé.
    Il faudrait se pencher sur la fin du verset 7 pour savoir « ce qui est advenu de la papauté » en définitive. J’aurai aimé un commentaire sur les termes :
    « …donec de medio fiat. » / « …ἐκ μέσου γένηται. »

    Est-ce que ça traduit une disparition/inexistence temporaire de la papauté ou est-ce que ça correspond à l’idée d’un Pape en exil, une sorte de séparation ?
    Je ne peux m’empêcher de penser à la prophétie de Zacharie, reprise ainsi par Léon XIII :
     » Là où le siège du bienheureux Pierre et la Chaire de la vérité fut établie comme une lumière pour les nations, là ils ont posé le trône d’abomination de leur impiété; afin que, le pasteur une fois frappé, ils puissent disperser le troupeau . »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.