Sur la pénitence des animaux à Ninive, par Dom Jean de Monléon

« La pénitence des animaux signifie que, non seulement les hommes raisonnables et cultivés se repentirent de leurs dérèglements, mais l’exemple des rois entraîna les bêtes de somme, ceux qui fortent le fardeau de la vie au jour le jour, sans penser à rien ; les bœufs, ceux qui font valoir les biens de la terre , et les moutons, les êtres simples et dociles. Ils s’abstiennent alors de goputer au fruit défendu, à la saveur du péché ; d’aller chercher la nourriture de leur âme dans les pâturages de la délectation sensible. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.